Rigolez vous êtes exploité !

Extrait de l’article du Monde Diplomatique de juillet 2019 intitulé: “Rigolez vous êtes exploité!”:

“Vous êtes éreinté? Votre activité professionnelle vous plonge dans la dépression? Vous songez à mettre fin à vos jours? Nous avons la solution: ri-go-lez!” Voilà en substance les messages des Directions des Ressources Humaines de nombreux services publics.

Dans un contexte de recrudescence de suicides de salariés liés aux conditions de travail, la souffrance au travail est devenue un marché et le service public apparait comme un nouveau terrain de jeu du développement personnel.

Par exemple: – des policiers confrontés à une vague de suicides (28 en 2019) auxquels le DG de la Police Nationale a envoyé une circulaire incitant les encadrants à favoriser ” les moments de convivialité et de partage comme les barbecues, les sorties sportives ou les pique-niques”

– des agents de la SNCF (entreprise qui compte depuis le début de l’année 2019, un suicide de salarié par semaine) se sont vus proposés par leur direction les services du cabinet Great Place to Work (Super Endroit pour Travailler) qui conseille de distribuer des bonbons aux agents en souffrance ou de mettre en place des gouters surprise ou encore des ateliers de maquillage

Pour CLL,

Cette cynique et grotesque “parodie du bonheur” au travail décrite dans l’article (à lire ci-dessous) se développe au sein de notre Établissement. Comme dans les autres Établissements Publics elle vise à simuler un esprit “corporate” et surtout à masquer les terribles conditions de travail auxquelles nous sommes tous soumis.

Ces dérives sont contenues dans l’épouvantable Accord National sur la Qualité de Vie au Travail signé par les partenaires habituels de la Direction, qui prône et instaure la convivialité forcée, l’expression forcée,le “rester chez soi” comme unique réponse au mal-être, aux changements permanents, à la charge mentale, à l’individualisation, aux techniques de management violentes…

Aujourd’hui, les Directions Régionales de Pôle Emploi ont recours à des cabinets privés, professionnels de la souffrance au travail, pour proposer aux agents et salariés des prestations pour soi disant nous détendre.(sophrologie, massages…)

Pour CLL, il est important d’être informé et de comprendre ces systèmes de manipulation pour réfléchir ensuite à comment organiser ensemble la lutte pour combattre ces politiques de gestion du personnel qui tuent en série.

A lire et partager

Télécharger le document

Rigolez, vous êtes exploité