A propos

Ce site s’adresse à tous les agents de Pôle Emploi, il présente nos actualités syndicales, ainsi que les différentes textes qui régissent les droits statutaires et conventionnels.

Nous sommes un syndicat national, présents dans plusieurs régions. Pour mémoire, nous avions déposé une liste “Continuons la lutte” aux élections de 2013 et avons créé le syndicat en 2015. Nous sommes présents, comme nous l’avons toujours fait, pour assurer la défense de tous les collègues, dans les instances et dans la vie quotidienne à Pôle Emploi.

Nous portons les revendications pour lesquelles nous avons été élus, défendons inlassablement les droits statutaires et conventionnels. Par exemple, nous avons combattu la très mauvaise classification de la CCN et continuons de dire qu’elle ne peut concerner les agents publics. Ils possèdent leur propre classification et dépendent d’une grille statutaire correspondant à leurs qualifications. La DG tente de mettre dans la tête des agents publics, que le statut est obsolète, ne possède plus d’intérêt et que la nouvelle classification peut donc “englober” les agents publics : c’est faux ! Un fait est certain : lorsque la direction s’attaque à des collègues ciblés, c’est pour s’attaquer à d’autres ensuite et au bout du compte tout le monde est impacté et perdant. Il n’y a qu’à regarder ce qui c’est passé avec l’accord GPEC (signé par certaines OS) et ce qu’est le présent de nos collègues “GDD”. Ils sont surchargés de travail et en même temps ont une menace sur le devenir de leur fonction.

CLL défend les valeurs du Service Public, le sens du bien commun et de l’intérêt général, lutte contre la xénophobie et le fascisme rampant et combat les différentes réformes de l’Etat (RGPP, MAP, CAP 2022) qui ne visent que la rentabilité financière au détriment de l’intérêt des populations. Nous défendons l’idée que la seule exigence doit être la qualité du Service rendu répondant à la demande, et attention ce ne sont pas de simples questionnaires biaisés de satisfaction qui permettent de voir si le but est atteint. A qualité de service élevé pour les usagers, les conditions de travail des agents sont également de qualité. Il y a donc beaucoup de chemin à faire puisque l’organisation du travail mise en place est génératrice de violence et ne permet pas du tout de satisfaire les usagers !

Nous rappelons sans cesse l’augmentation de la charge de travail qui accroît le stress et laisse les collègues désemparés face à un chômage progressant. Faire connaitre et vous alerter sur les fausses bonnes idées de la direction c’est aussi la mission d’un syndicat.

Par exemple, lorsque la direction a le culot de nommer “projet d’entreprise” puis “contrat social” ses plans stratégiques, nous le dénonçons. Puisque Pôle Emploi est un EPA (Etablissement Public administratif), il ne peut donc y avoir de place pour un projet d’entreprise. Par contre ce n’est pas un hasard si la direction a choisi ce terme car elle veut tenter d’imposer la sacrosainte culture d’entreprise qui saborde toute conception de Service Public et voudrait fédérer tous les collègues autour du projet de la direction. Pour ce faire, la direction met en place d’autres stratagèmes, “contrat social”, “le pari de la confiance, alias entreprise libérée” en laissant supposer que tout le monde est à égalité de droit et de devoir dans l’Etablissement et peut influer sur la définition des missions de Pôle Emploi. Dernière exemple en date, la concertation interne laissant supposer que les collègues peuvent avoir une influence sur la convention tripartite…Belle arnaque ! Le cadre proposé est toujours contraint et il est intéressant de voir à quel point les propositions retenues collent parfaitement à celles des différents plans stratégiques. Autre piège, comment remettre en cause quoi que ce soit lorsque la direction peut rétorquer que c’est le choix des agents issu de la concertation ? CLL est opposé à cette fausse démocratie qui est aussi une fausse co-gestion puisque Pole-Emploi n’est pas une SCOP…

Ces plans dont découlent moult dangers, tels que la simplification, la réduction d’effectifs, la fermeture de sites, le contrôle de la recherche d’emploi …. nuisent à la qualité du Service Public qui devrait être rendu à nos usagers et sabordent nos missions. Nous dénonçons la dictature des outils informatiques, numériques qui s’est mise en place, les services tout “web” qui déshumanisent les relations, la nouvelle version HOROQUARTZ, les contrôles pendant les arrêts maladie, le mauvais traitement fait aux collègues qui reviennent de maladie, l’observation de la relation de service, les divers entretiens (ESA et autres) qui peuvent casser les collègues, l’irrespect et le mépris de la direction générale, etc.

Aucun agent de Pôle Emploi, public ou privé, ne sera gagnant à laisser la direction mettre en place la casse de nos métiers et de nos missions et à croire qu’il pourra trouver une solution individuelle.

La mission de CLL; observer, surveiller
et alerter